Les artistes

Raoul Ubac

Pour plus d'infos, consultez les deux sites à partir desquels cette rapide biographie a été réalisée :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Raoul_Ubac

https://www.mchampetier.com/biographie-Raoul-Ubac.html

Jan Meyer

Jan Meyer, dont le nom est uniformément orthographié Jan Meijer, est un artiste peintre, lithographe et graveur néerlandais né le 6 décembre 1927 à Assen. C'est à l'instar de Raoul Ubac et Pierre Dmitrienko, qui deviendront ses amis, qu'il s'installe en 1960 à Dieudonne où, dans son atelier à flanc de coteau, il débride les tubes de peinture à grands coups de couteaux, écrasant sur la toile les pâtes homogènes superposées, en même temps qu'il se fait collectionneur d' Arts Premiers.

Jan Meyer appartient au courant de l'abstraction lyrique,. Il reçoit sa première formation en travaillant auprès de l'artiste typographe Hendrik Werkman qui sera arrêté et sommairement abattu par la Gestapo à quelques jours de la fin de la seconde guerre mondiale.
C'est après la guerre que Jan Meyer se lie d'amitié avec le poète Evert Rinsema. Grâce à lui, il découvre et admire le travail de Mondrian, et se rapproche du mouvement Dada en Hollande. Rinsema lui fait aussi découvrir le travail expressionniste de Kirchner.
Il fréquente un temps les cours de l'Académie royale des beaux-arts d'Amsterdam, tout en participant à partir de 1947 aux expositions du groupe De Ploeg auquel il demeure attaché.
À la fin des années 40, il continue son évolution et voyage à travers l'Europe. Il se voit attribuer une bourse d’études qui sera prolongée jusqu'en 1951. Il découvre les paysages et les musées du "sud" …

La décennie 1950 est celle de ses premiers voyages en France, en Espagne, au Portugal, au Maroc et, surtout à partir de 1953, en Italie. Il côtoie Lucio Fontana, Yves Klein, Antonio Saura, Karel Appel et Corneille.
En 1976 et 1977, Jan Meyer enseigne la technique de la gravure au carborundum à l'université Fairleigh-Dickinson de Madison (New Jersey) et à l'université Harvard de Cambridge (Massachusetts). Dans cette même période, il séjourne à la Jamaïque, à Haïti, à la Martinique, ainsi qu'au Canada où il approche l'art inuit et à New York où il fréquente les peintres de l'école contemporaine new-yorkaise.

Jan Meyer est grand, non seulement par son talent (il a reçu le Prix de Rome très jeune), mais aussi à cause de son style très personnel et authentique, connu sous le nom d' "abstraction lyrique". Le peintre déplaçait ses toiles avec d'énormes couteaux et pinceaux qui laissaient d'épaisses marques de relief. C'est pourquoi ses peintures sont pleines d'expression, de couleur et de mouvement.

Jan et Mechtilt, son épouse depuis 1956 et la mère de leurs deux fils Julian et Igor, se sont rencontrés à l'Amsterdam Art Academy. Après une courte année à Rome, ils s'installent au nord de Paris.
Julian et Igor n'ont pas grandi dans le bac à sable comme la plupart des enfants. L'appartement était plein d'art africain, que les garçons utilisaient également comme jouets. La musique de Léonard Cohen jouait en arrière-plan ...
Aujourd'hui, tous deux travaillent dans l'art et, comme leurs parents, et s'entourent d'artistes et d'écrivains.

À Dieudonne, Jan Meiyer travaille prés de l’atelier d’Ubac. Beaucoup de goûts communs et une grande estime réciproque cimentent leur amitié. La mort de ce dernier le bouleverse. Il reste, par delà la séparation, le grand témoin. Il peindra un hommage à Ubac.
Jan Meijer meurt à Dieudonne en 1995.

http://www.bertrand-cayeux.com/?biographie-Meyer

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jan_Meyer

Pierre Dmitrienko